Tourisme de mémoire 1914-1918 / 1939-1945

et guerre de trente ans

La Picardie est une terre d'invasion. En cette première année du centenaire de la grande guerre, nous nous devions de participer, à notre niveau à l'élan général de toutes une région afin faire découvrir à un maximum de personnes, initié ou non, l'histoire de ce début de siècle apocalyptique.

Certes la seconde guerre mondiale à plus touché notre village qui est connu aux alentours pour sa base de stockage de V1. Mais nos monuments aux mort nous rappellent à la triste réalité, la "Guerre 14" à laissée des traces indélébiles sur notre région. Un aérodrome avait été aménagé à un kilomètre derrière chez nous par les Anglais en 1916. Les Allemand  en ont construit un autre en 1942 à peut prés au même endroit. Notre position stratégique nous à de tout temps value de nous retrouver bien malgré nous aux premières loges de bien des conflits. Les invasions Vikings, les anglais, les espagnols les goths puis les allemands nous ont tour à tour envahis. Mais la détermination et le caractère des Picards à toujours à thermes prévalue sur le sur les envahisseurs.

L'historien Philippe NIVET dit " Si l’on oublie les guerres et les souffrances qu'ils ont dû endurer, on ne comprend rien aux Picards".

Nous nous devons de transmettre le souvenir dans le respect de ce qui s'est passé.

Je suis guide nature, et très amateur d'histoire. Je me propose de vous faire découvrir lors de votre passage chez nous, trois moments cruciaux de l'histoire de notre région:

La guerre de trente ans ou les paysans de la région ont creusé des souterrains pour se réfugier (les muches).

La grande guerre ou notre région à servit de base arrière et de zone de transit pour la bataille de la Somme.

Et la construction et l'anéantissement de la base de stockage de V1 de Domleger dont un des bâtiments nous sert aujourd'hui d'habitation et de maison d'hôtes dans laquelle nous serons heureux de vous recevoir.

La guerre de 30 ans (1618-1648)

Les horeurs de la guerre peiture de VRANCX
Les horeurs de la guerre, peinture de vrancx

Les "Muches" de Domqueurs, souterrains refuges pendant la guerre de 30 ans

Pierre se fera un palisir de vous faire visiter les Muches" ( souterrain refuge) à la lueur de lampes à pétrole et vous comptera l'histoire de son village et de ses ancetres quion traversé ces époques tourmentées.

 

La guerre de Trente Ans est une guerre religieuse et politique qui dévasta l’Allemagne au XVIIe siècle. Conflit d’abord religieux entre les princes protestants et la maison des Habsbourg, souveraine du Saint Empire, elle dégénéra en guerre européenne du fait de l’intervention de puissances étrangères, essentiellement Suède et France.

La défenestration de Prague

  • Défenestration de Prague en 1618
    Défenestration de Prague en 1618 © Christian History Institute

En 1608 les princes protestants, avec à leur tête l’Électeur palatin Frédéric V, forment l’Unionévangélique. Les catholiques répondent par la formation d’une Sainte Ligue dirigée par Maximilien de Bavière.

En 1609, l’abrogation par l’empereur Matthias de la « lettre de Majesté » qui garantissait les libertés religieuses de la Bohême, déclenche la révolte : les protestants répondent par la « défénestration » de Prague (23 mai 1618). A la mort de Matthias, ils refusent de reconnaître comme héritier Ferdinand II et proclament roi de Bohême l’Électeur palatin Frédéric V, chef des protestants. Les protestants sont écrasés à la Montagne Blanche (1620).

En 1624, la guerre s’élargit par l’intervention de Christian IV, roi du Danemark, qui vient soutenir les protestants. Les victoires de Tilly et Wallenstein repoussent les Danois (paix de Lubeck 1629). Le triomphe des catholiques est total, et la maison des Habsbourg est au faît de sa puissance ; elle régnait déjà sur l’Autriche-Bohême-Hongrie, sur la plus grande partie de l’Italie, l’Espagne, ainsi que les Pays- Bas espagnols.

L'intervention de la Suède, puis de la France

L’édit de restitution de Ferdinand II (1625) obligeant les protestants à restituer les biens ecclésiastiques confisqués entretient l’hostilité protestante. Gustave II Adolphe, roi de Suède,luthérien, soutenu financièrement par Richelieu, intervient par solidarité vis-à-vis des princes protestants (et pour ses ambitions sur la Baltique) : ses victoires sur les catholiques sont foudroyantes, jusqu’à la bataille de Lützen où il meurt (1632).

La situation basculant en faveur des Impériaux, la France de Richelieu se lance dans la guerre contre l’Empire. Les Espagnols, se dirigeant sur Paris, sont écrasés par Condé à Rocroi (1643), tandis que Turenne et les Suédois envahissent la Bohême et la Bavière.

Les traités de Westphalie, en 1648, mettent fin aux hostilités. Les négociations commencent à Münster (1644), opposant les Provinces Unies à l’Espagne et la France au Saint Empire Germanique, les négociations entre la Suède et l’Empire se déroulant à Osnabruck (1645). Les bénéficiaires sont la France : elle est confirmée dans la possession des Trois Évêchés (Metz,Toul,Verdun), dont elle avait la tutelle depuis 1552 ; elle annexe la Basse Alsace, Brisach en Allemagne et Pignerol ville du Piémont. La Suède s’étend sur les rives de la Baltique et annexe la Poméranie occidentale, dont la partie orientale est annexée par le Brandebourg. L’indépendance des Pays-Bas est reconnue définitivement, ainsi que celle des cantons suisses.

La maison des Habsbourg ressort très affaiblie de cette guerre. L’Allemagne, qui a perdu un tiers de sa population, est ruinée et en plein désordre politique.

La guerre 14-18

Nous sommes situé à mi-distance entre la mer, ou débarquaient toutes les troupes alliés, et la ligne de front matérialisée par les villes d'Albert et de Péronne, théatre de la bataille de la Somme.

La guerre 14-18 communément appelé "La grande guerre" à beaucoup marquée notre région.

Au 1er Juillet 1916, 100 000 soldats britanique sont plongés dans l'horreur de la guerre. Le soir meme 60 000 d'entre heux seront hors combats. 20 000 morts et 40 000 disparus ou prisonniers. Les pertes Allemandes sont égales à 10% des pertes Britaniques.

 

De nombreux cimetieres et mémoriaux forment le "Circuit du souvenir".

A partir de votre hébergement, vous pourrez vous rendre sur les différents sites, ou se sont déroulés ces batailles.

Je vous indiquerais et vous expliquerais les sites principaux à visiter:

Poziéres ou les Australiens ont perdus tant d'hommes du 23 Juillet au 7 Aout 1916.

Thiepval pour le mémorial Franco-Britanique.

Le Mémorial Terneuvien de Beaumont Hamel ou un régiment à été réduit à 68 hommes en 30 minutes.

Le trou de mine de La Boisselles.

Le musée d'Albert.

Le mémorialde Longueval ou se sont illustrés les Sud Africains perdant 121 officiers et 3032 hommes en 6 Jours ou seul 142 hommes en réchappérent.

La Chapelle du souvenir Francais de Rancourt et ses trois cimetiéres regroupant 8566 soldats.

Et l'historial de Péronne.

 

 

 

La Guerre 39-45

Inscrivez vous à la News Letter du Blockhaus

chambre d'hôtes Esprit de Picardie
Esprit de Picardie

Chambre d'hôtes somme blockhaus de domleger
Blockhaus de Domleger

chambre et table d'hôtes somme
Qhambre et table d'hotes somme
Chambre d'hôtes Somme, Picardie, table d'hôtes
Chambre d'hôtes, en somme
location vacances en france entre particuliers
nous acceptons les chéques vacances
Nous prenons les chéques vacances
Trouver une location de vacances

 gites ou chambres d'hôtes sur

http://www.vacances-gites-c-hotes.com/

Chambres d'hotes Le Crotoy